Interruption de grossesse

C’est quoi?

L’avortement, aussi appelé « interruption de grossesse », « IVG » ou « interruption volontaire de grossesse », est une procédure qui met fin à une grossesse imprévue et/ou non désirée. C’est un service médical essentiel et reconnu, qui est légal partout au Canada. Les services d’interruption de grossesse sont accessibles gratuitement au Québec.

Comment ça marche?

Il existe deux méthodes d’interruption volontaire de grossesse : Pour choisir la méthode d’interruption de grossesse qui vous convient le mieux, lors de la prise de rendez-vous, il est possible qu’on vous demande le « stade » de la grossesse (nombre de jours/semaines de grossesse). Pour le savoir, il s’agit de calculer à partir du jour des dernières règles. Si la personne ne sait pas ou ne s’en souvient pas, il est possible de le mentionner à votre professionnel.le de la santé.

Méthode chirurgicale

Aussi appelé méthode par instrument, celle-ci est une intervention mineure qui dure moins de 10 minutes. L’intervention est effectuée sous anesthésie locale, c’est-à-dire qu’un produit supprime la sensibilité à la douleur. La personne est consciente et peut donc parler de ses sensations ou poser des questions à son/sa professionnel.le de la santé lors de l’intervention. En résumé, l’IVG chirurgicale consiste à dilater le col de l’utérus pour aspirer la grossesse.

L’interruption de grossesse chirurgicale peut être effectuée entre 5 à 23 semaines de grossesse.

Les cliniques d’IVG se situent dans certains hôpitaux, CLSC, centres de santé des femmes ou en clinique privée. Par exemple, à Québec, il y a la clinique de planification des naissances à l’hôpital Saint-François d’Assise ainsi qu’au centre hospitalier de l’Université Laval qui offre le service d’interruption de grossesse. La Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) a développé un répertoire permettant de trouver une clinique d’interruption de grossesse, selon la région où vous habitez. Pour le consulter, allez sur le site : http://www.fqpn.qc.ca/?repertoire=trouvez-un-service. Vous pouvez aussi appeler la FQPN au 514 866-3721 pour trouver un service d’IVG près de chez vous.

 

Méthode d’avortement par médicament

Pour interrompre une grossesse par médicament, la personne doit rencontrer un.e médecin pour se faire prescrire un médicament appelé « Mifégymiso » (c’est la combinaison de deux médicaments : mifépristone et misoprostol). Ce médicament est communément aussi appelé la « pilule abortive ». La méthode par médicament déclenche l’arrêt et l’expulsion de la grossesse.

La personne doit prendre les deux médicaments, en deux temps différents, soit entre 24 à 48 heures plus tard. La prise du dernier médicament complète le processus d’interruption de grossesse et permet l’expulsion de la grossesse.

L’interruption de grossesse médicale peut être employée jusqu’à 9 semaines de grossesse.

 

Lorsqu’on veut prendre une décision éclairée d’interrompre ou non une grossesse, il est important d’avoir toutes les cartes en main pour le faire. Choisir d’interrompre une grossesse ou non peut entraîner toutes sortes d’émotions et ce, autant positives que négatives! Vous avez des questions par rapport à l’IVG ou vous avez besoin d’en parler? N’hésitez pas à contacter SOS grossesse. Vous pouvez aussi nous contacter.

 

Questions récurrentes sur l’avortement (FAQ)

Est-ce qu’il y a une période de convalescence après un avortement? 

Chaque personne est différente. Le temps de se rétablir après une interruption de grossesse est donc différent pour chaque personne. Habituellement, il est recommandé de se reposer après l’intervention si vous en ressentez le besoin. Dès le départ de l’hôpital, vous pouvez reprendre progressivement vos activités quotidiennes si vous le désirez.

Le cycle menstruel est-il affecté après un avortement?

Après l’interruption volontaire de grossesse, vous redevenez fertile. En d’autres termes, vous pouvez devenir enceinte dès le premier cycle menstruel. C’est pourquoi il importe de choisir un moyen de contraception lors des relations sexuelles.

Après une interruption de grossesse, il peut arriver que le cycle menstruel soit modifié. En ce sens, en raison du moyen de contraception choisi, les menstruations peuvent arriver à des moments différents. Par exemple, si vous avez choisi la pilule, le timbre ou l’anneau, les menstruations pourraient arriver soit à la fin du premier ou du deuxième mois. Si votre méthode de contraception est le condom, le diaphragme ou le stérilet en cuivre, les prochaines menstruations pourraient se produire de 4 à 6 semaines après l’intervention.

À partir de quel âge peut-on avoir une interruption volontaire de grossesse?

Pour les personnes de moins de 14 ans, le consentement des parents ou des tuteurs ou tutrices est nécessaire.

À partir de l’âge de 14 ans, la personne peut consentir seule à l’IVG. Elle n’a pas besoin de l’autorisation d’une autre personne (tuteur ou tutrice, parents). Toutefois, si la personne doit rester à l’hôpital ou à la clinique pendant une durée de plus de 12 heures, les parents ou tuteurs devront être informés.

Existe-t-il des ressources pour parler de son vécu post-IVG (du soutien psychologique) dans les régions de Québec/Chaudière-Appalaches?

Oui, les voici :

SOS-Grossesse

7 jours, 9 h à 21 h

418 682-6222

Les perséides (soutien au deuil périnatal)

418 948-1615

Sexplique

418 624-6808 poste 23

[email protected]

 

Sources :

https://sosgrossesse.ca/fr/poursuivre-ou-non-ma-grossesse/interruption-volontaire-de-grossesse-ig

https://www.fqpn.qc.ca/public/informez-vous/grossesse-non-planifiee/avortement/

https://www.chudequebec.ca/getmedia/28624e6c-1113-4f48-9a07-3da445fbddfa/Interruption_vol_grossesse.aspx

https://www.chudequebec.ca/getmedia/28624e6c-1113-4f48-9a07-3da445fbddfa/Interruption_vol_grossesse.aspx

https://www.educaloi.qc.ca/jeunesse/capsules/lavortement-quand-moins-de-18-ans